Facebook

Association de Défense et de Sauvegarde des Moulins Normands-Picards

Les Moulins : Patrimoine, Biodiversité, Energie

 

L’Hydrogène Renouvelable :

Le Moulin à eau = Point d’appui

Le Conseil d’Administration de l’ADSMN proposera, à son Assemblée Générale 2020, de démarrer une étude de faisabilité de la production d’hydrogène via nos moulins dans le contexte de la transition énergétique.

Sources :

 Fiche technique  « L’hydrogène dans la transition énergétique ». - ADEME mars 2018

Comme l’électricité, le di-hydrogène H2 (hydrogène) est principalement un vecteur énergétique et non une énergie en tant que telle.



Electrolyse :


L’hydrogène peut être produit à partir d’eau et d’électricité, c’est l’électrolyse de l'eau. 


L’hydrogène ainsi produit ayant un niveau élevé de pureté, il est aujourd’hui réservé à des usages spécifiques, comme l’électronique.


Le coût de production de l’hydrogène par électrolyse est encore 3 fois supérieur à celui obtenu par reformage du gaz naturel et 2 fois supérieur à celui du reformage avec captage de CO2. Une forte réduction des coûts sur l’ensemble de la chaîne, à commencer par le coût des électrolyseurs ou des piles à combustible, est à venir.


Transition énergétique :

L'hydrogène est un levier essentiel de transition énergétique.

Avec la production d’électricité à partir d’énergies décarbonées, notamment produite par nos moulins, la production d’hydrogène par électrolyse de l’eau est un élément indispensable du mix énergétique français dans le cadre de la transition énergétique pour atteindre une neutralité carbone.


Mobilité légère :

Dans le domaine de la mobilité, l’hydrogène peut être utilisé pour alimenter une pile à combustible embarquée à bord d’un véhicule électrique. 

D’autres modalités sont possibles comme par exemple , la valorisation de l’hydrogène sous forme de carburant via le procédé Fischer-Tropsch. Il consiste à produire, à partir d’H2 et de CO2, un carburant utilisable dans les moteurs actuels.





Les moulins, points d’appui :


En tant que petites unités et par leur distribution territoriale dense en Normandie et en Picardie, les moulins à eau sont les points d’appui naturels au maillage territorial nécessaire pour éviter les zones blanches du déploiement de l’hydrogène.


Le déploiement de l’hydrogène électrolytique nécessite la mise en place d’une infrastructure complexe comprenant, outre des capacités de production alimentées par des énergies renouvelables (connectées ou non au réseau électrique), un réseau de transport et de distribution connectant ces capacités de production aux sites d’utilisation, et un ensemble de capacités de stockage variées mises également en réseau. Le tout est géré par un système intelligent permettant d’optimiser l’adéquation de l’offre et de la demande à phases de temps quotidiennes à temporaires.

Ce site web utilise les cookies. Veuillez consulter notre politique de confidentialité pour plus de détails.

OK