Facebook

Association de Défense et de Sauvegarde des Moulins Normands-Picards

Les Moulins : Patrimoine, Biodiversité, Energie

 

Albert GEISS : Modéliste maquettiste de génie


C’est dans son atelier, situé dans la commune d’Aubevoye (27), que M. Geiss construisait des structures mécaniques en modèle réduit à l’aide d’outils spécifiques, conçus par lui, aux dimensions requises.

Doté d'un sens artistique indéniable, après une observation minutieuse, il concevait en trois dimensions, puis fabriquait la maquette.


Lors de notre Assemblée Générale du 13 juin 2004, à la Maison des Associations de Bourg Achard, M. Geiss (descendant d’une famille de meuniers) nous avait fait l’honneur d’exposer ses maquettes de moulins.


En juin 2021, ses 4 enfants ont tenu à transmettre son travail, témoignage de la passion d’un Homme, à l’ADSMNP afin de continuer à faire connaitre son travail.


* Albert Désiré GEISS né le 10/04/1920 à Chaumont (51) , décédé le 25/5/2017 à Vernon (27) .

Moulin d’Andé : roue pendante

Dimensions : 38cm x 56cm x 49cm 

 

CONDUITE DE RÉALISATION DE LA MAQUETTE DU MOULIN D'ANDÉ (par M. Albert GEISS)


Charmé par le site, intimidé dès l'entrée, j'ai la sensation, en découvrant la salle meunière, d'entrer dans un lieu sacré. C'est une véritable cathédrale du savoir-faire des anciens, où l'on ne prie pas, mais où l’on médite beaucoup ...


Ce qui étonne, c'est l'impression de fragilité que fait naître cette masse imposante de la roue à aubes suspendue par quatre frêles chandelles, mais aussi cet ensemble de vérins qui ne devaient pas être faciles à manœuvrer. J'aurais aimé réaliser quelque chose de grand, une maquette comprenant une partie du site, la totalité du bâtiment, et bien sûr les mécanismes de meunerie. Pour des questions de temps, de place et de moyens, c'est irréalisable.


Aussi, plus modestement, je me suis lancé dans la réalisation de la maquette de principe du fonctionnement. Les moulins à roue pendante sont rares, et je n'en ai pas trouvé de description. Je ne suis donc vu obligé d'imaginer la réalité à partir de ce que j'ai pu observer, ne voyant que de loin ce qui restait de la roue. II m'a fallu tricher sur la réalité mécanique, et utiliser une technique antérieure à l’usage de la fonte ; en faisant cela, je me suis peut-être rapproché d'un état plus ancien du même moulin ...

Bien que les dimensions soient approximatives, la réalisation est la plus fidèle possible : j'ai respecté ce que j'ai observé en ce qui concerne le nombre de dents de chaque engrenage, et donc le rapport entre la vitesse de la roue à aubes et celle de la meule:

nombre de dents de la grande couronne de la roue : 72

nombre de dents de l'engrenage bas de l'axe vertical : 18

nombre de dents de l'engrenage haut de l'axe vertical : 56

nombre de dents de l'axe de la meule : 10


donc 72 / 18 x 56 /10 = 22,4


Pour une vitesse de meule de 80 tours par minute (ce qui est dans la moyenne), la roue à aubes tourne à 80 / 22,4 = 3,6 tours par minute. Le diamètre de la roue à mi-hauteur des pales est d'environ 5,20 m et le périmètre est donc de 5,20 m x ¶= environ 16 m. La vitesse périphérique de la roue serait donc de 16 mètres x 3,60 = 57,60 mètres / minute, soit 3,5 kilomètres / heure.


J'ai explicité ma maquette par trois schémas :


- Celui que j'ai nommé radiographie car tous les niveaux y sont représentés par transparence.


- Celui qui représente une chandelle et ses deux vérins : cet ensemble en 4 exemplaires supporte un des quatre angles du chassis de roue à aubes. C'est donc ces huit vérins qu'il fallait manœuvrer pour régler le niveau de la roue.


- Et enfin celui qui donne les éléments de réalisation de la roue à aubes.

Notons ici l’utilisation du chiffre 3 et de ses multiples :

3 pièces de bois qui se croisent à l'intérieur du moyeu hexagonal pour former 6 rayons.

12 dents entre deux rayons x 6 intervalles = 72 dents.

3 aubes par intervalle entre deux rayons, soit 18 aubes. Remarquons aussi que cette disposition permet de fixer la grande couronne aux rayons par six points de fixation, dont chacun est situé entre deux dents.


Réalisation des engrenages:


-Pour le grand rouet de la roue à aubes (représenté en vert sur la « radiographie »), j’ai utilisé 72 dents de 3 mm, dont les entraxes sont de 9 mm.

Le périmètre est donc de 72 mm x 9 = 648 mm, et le diamètre utile est donc de 648 / ¶ = 206 mm.


- Pour l'engrenage bas de l'axe vertical carré nommé lanterne (représenté en noir sur la « radiographie »), j'ai utilisé 18 fuseaux de 3 mm, dont les entraxes sont de 9 mm.

Le périmètre est de : 18 x 9 =162 mm, et le diamètre utile est donc de : 162 / ¶ = 52 mm.


-Pour I’engrenage haut de l'axe vertical carré (hérisson représenté en noir sur la « radiographie »), j’ai utilisé 56 dents de 2 mm, dont les entraxes sont de 6 mm.

Le périmètre est donc de 56 x 6 = 336 mm, et le diamètre utile de 107 mm.


-Pour l'engrenage situé sur l'arbre de la meule (lanterne représentée en rouge sur la « radiographie »), j'ai utilisé 10 fuseaux de 2 mm, dont les entraxes sont de 6 mm.

Le périmètre est donc de 60 mm et le diamètre utile de 60 / ¶ = 19 mm.


Faute de pouvoir soulever le hérisson, qui doit bien peser son quintal, je me suis vu dans I’obligation d'imaginer comment avait été tenue la gageure de faire tourner rond un axe carré.


Je pense que ce problème a été résolu en deux niveaux dans l'épaisseur du moyeu : au niveau inférieur par une partie creuse centrée sur un manchon cylindrique. Au niveau supérieur par un passage carré permettant à l'arbre de coulisser verticalement et d'entraîner la rotation du hérisson.


Le jeu relativement important qui devait exister pour permettre le coulissement de l'arbre devait occasionner une usure rapide de celui-ci. J'ai trouvé des cales biseautées qui devaient être enfoncées à force pour neutraliser ce jeu quand le réglage de hauteur était achevé.


Je n'ai pas cherché à imaginer ni à reproduire le système disparu qui permettait d'alimenter les meules, mais cette partie était probablement conforme au dispositif employé couramment dans d'autres types de moulins.

Moulin à eau :

Roue de type Sagebien


Diamètre : 60 cm

Largeur : 12 cm

 

Moulin à eau :

Roue à augets


Nombre augets : 30

Diamètre : 36 cm

Largeur : 8 cm

 

Moulin de polder : 

Kleine of Lage Mole (Pays-Bas)


Maquette en bois

Échelle : 1/30

Hauteur totale : 71 cm

(Modèle de chez Amati, motorisé par M. Geiss)

 
 

Autres réalisations :


Moulin de pierre (Hauville,27)

Le Belem (trois-mâts barque )

 

Ce site web utilise les cookies. Veuillez consulter notre politique de confidentialité pour plus de détails.

OK